jeudi 5 janvier 2017

L'oiseau des neiges de Tracy Rees

Titre original : Amy Snow

Éditeur : Presse de la Cité

Nombre de pages : 496 pages

Prix : 21, 50€ (papier) / 14, 99€ (ebook)

Genre : Roman historique


Résumé :
Janvier 1831. Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d'une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d'une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l'hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l'enfant, qu'elle baptise Amy Snow. 
A ses dix-huit ans, on découvre à Aurelia une maladie qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle décide donc de partir en voyage quelques mois. Avant de mourir, elle laisse pour Amy une série de lettres qui vont l'aider à découvrir qui elle est et lui transmettre l'héritage qui lui revient. Amy s'embarque alors pour un périple aux quatre coins de l'Angleterre, avec, à chaque étape, une énigme à résoudre.

Mon avis :
La couverture est vraiment sublime ! Le titre prend tout son sens une fois la lecture commencée... et, une fois commencé, j'ai eu bien du mal à arrêter ma lecture ! 

Malgré le mystère obscure que semble vouloir maintenir jusqu'au bout Aurelia, je n'étais pas pressée de connaître le fin mot de l'histoire... j'ai appris à apprécier Amy Snow et ne voulait pas la quitter, elle et ses aventures. Mais, bien sûr, tout a une fin et j'ai eu du mal à laisser partir les personnages de ce roman. 

Amy Snow a été trouvé, alors qu'elle n'était qu'un nourrisson allongé dans la neige, par Aurelia Vennaway au grand dame des parents d'Aurelia ! Qu'est ce qu'une Lady ferait avec une enfant abandonnée sans titre et sans parents ! Défiant toutes les convenances, Amy et Aurelia lient une amitié dure à toute épreuve...même dans la mort. Car Aurelia, ayant un cœur fragile, meurt alors qu'Amy n'a que 17 ans la laissant folle de chagrin. 
Mais Aurelia n'a pas dit son dernier mot (si je puis dire) ! Elle a organisé une chasse au trésor comme Amy les aimait tant quand elle était petite. Cette chasse au trésor va l'emmener directement vers un secret que Aurelia semble vouloir garder précieusement loin de ses horribles parents. Amy part donc, à travers l'Angleterre de l'époque victorienne, à la recherche des indices laissés par Aurelia. Ce voyage mettra à rude épreuve les sentiments mais aussi les nerfs de Amy. 

J'ai beaucoup aimé Amy ! Elle n'a pas eu une enfance facile dans la maison des Vennaway puisqu'elle n'y était pas vraiment la bienvenue...et pourtant c'est le seul endroit qu'elle connaisse sur cette terre. 
Le voyage organisé par Aurelia va justement lui permettre de découvrir le pays dans lequel Amy a grandit et pourtant qu'elle connait si peu. Ce voyage lui permettra d'apprendre le secret de Aurelia...mais aussi de se chercher et, pourquoi pas, s'épanouir !
On a la possibilité de rencontrer Aurelia à travers les souvenirs idéalisés de Amy. Eh oui ! Pour Amy, Aurelia, étant sa sauveuse mais aussi sa seule vraie amie, était un être quasi-surhumain. Donc forcément nôtre propre opinion est faussée. Et on l'apprécie plus ou moins au gré des sentiments de Amy à son égard.

C'est un sublime roman historique qui nous dépeint la place de la femme dans la société britannique du XIXème siècle. Une place qui n'était pas simple aussi bien pour les femmes de bonne famille que pour celles qui n'en avait pas. Bien que la position de l'une soit bien plus enviable (les femmes profitant d'un certain statut social, vous l'aurez compris), cela ne signifiait pas qu'elles étaient parfaitement heureuse et libre. 
Cette histoire met également en avant, la question des parents et de l'importance d'en avoir à cette époque... car finalement nous ne sommes pas nos parents, et quand bien même nous n'en aurions pas pourquoi aussi mal-traiter le fruit d'une relation adultérine, ou illégitime...
Plus généralement ce roman nous montre les mœurs de l'époque, lesquelles étaient très strictes quitte à rendre tout le monde malheureux. 
Ce sont tous des sujets que j'adore voir aborder dans des romans se déroulant au XIXème siècle. Alors je l'ai forcément savouré lentement.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman historique ! Et, non seulement, celui-ci est très bien écrit (j'avais vraiment l'impression de lire un roman de l'époque victorienne) mais en plus nous livre une magnifique histoire d'amitié, de chasse au trésor et de quête de soi. 
J'ai trouvé ce roman historique haletant ! Sur ce point je pense que tout le monde ne sera pas d'accord car, il est vrai, qu'il y a beaucoup de descriptions...mais j'ai trouvé que celles-ci servaient merveilleusement bien le récit. A chaque qu'il y avait un début de longueur, un événement intervenait et relançait nôtre intérêt pour l'histoire. Mais une petite critique tout de même... j'ai eu du mal à continuer ma lecture arriver à la fin de la 3ème partie (la plus longue) ! Car, à mon sens, le "mystère" était dévoiler avant la révélation finale. Paradoxalement j'ai adoré lire les derniers chapitres car même si le secret d'Aurelia est assez évident, il reste merveilleux à découvrir...

Pour moi ce fût un véritable délice. J'aime lire des romans historiques qui ne sont que dialogues recherchés et autres joutes verbales de l'époque ! Pour ceux qui recherchent ce style littéraire, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette histoire ! 

Je remercie NetGalley France et les éditions de la Presse de la Cité pour l'envoi de cet ebook ! Ce fût un très beau voyage au sein de l'époque victorienne :)